Accueil > Voix au chapitre : Ce que c’était.

Voix au chapitre : Ce que c’était.

La librairie Voix au chapitre qui était sise 67 rue Jean Jaurès à Saint Nazaire a été mise en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce pour insuffisance d’actif, le 26 septembre 2012 (Décision confirmée le 2 octobre 2013). Elle aura eu 18 ans d’existence.

Créée en octobre 1994 au centre de Saint Nazaire, ville portuaire qui aurait sans doute plu à Mac Orlan. C’était une petite librairie dont le timonier ne voulait pas être simple empileur de livres mais plutôt « passeur » conseillant, guidant, fournissant de la matière aux rêves et des instruments pour l’étude et le débat ; ouvrant des portes sur la beauté, l’émotion, le plaisir et la lucidité ; contribuant ainsi, modestement, à la subsistance et au développement d’un monde le plus humain possible.

Voix au chapitre n’était pas et ne voulait pas être un repaire d’« intellos » regardant de haut ceux qui ne sont pas familiers de leur « culture » byzantine. Voix au chapitre était un lieu où l’on souhaitait qu’il fasse bon vivre … avec des livres.

En dix-huit années d’existence, Voix au chapitre a reçu plus de 200 écrivains à ses « soirées bavardes » qui se tenaient dans son salon de lecture Louis Scutenaire (Ce mémorable méconnu qui savait qu’ « on peut atteindre les idées en leur jetant des mots »). Elle a aussi reçu des éditeurs venant présenter leur travail afin de montrer qu’il faut plus qu’un auteur pour faire un livre. Elle a organisé des débats sur les questions sociales actuelles, des mini-spectacles (théâtre, chant, clowns), des expositions. Elle a accueilli des ateliers d’écriture, de calligraphie, de livres d’artistes. Elle a participé à de nombreux événements socio-culturels dans la région dont les rencontres annuelles « Écrivains en bord de mer », « Meeting », "Les belles rencontres", "L’enfance à la page" et le festival « Les escales ».

Voix au chapitre proposait régulièrement des suggestions de lecture sous forme d’« avis aux lecteurs » qu’elle distribuait largement.

Voix au chapitre a donc été une librairie au plein sens du terme mais a dû fermer boutique par suite des nombreuses difficultés que rencontre aujourd’hui cette forme d’artisanat.

En fin de parcours, elle peut au moins se flatter d’avoir réuni autour d’elle une bande d’agréables fidèles dont le soutien a été pour beaucoup dans sa durée.

Gérard Lambert-Ullmann